Tous conditionnés pour le reconditionné

- - Informations

Le reconditionné serait-il l’avenir ? C’est en tout cas l’avis de 40 % des personnes interrogées fin novembre 2020 par Toluna pour Recommerce Group. 45 % avaient déjà acheté un produit reconditionné et 70 % envisageaient d’en offrir pour Noël. Motivations : le prix et le respect de l’environnement. En tête des intentions d’achat, les smartphones, suivis par les consoles de jeux et l’électroménager (32 %), puis les tablettes et les ordinateurs. Une vraie tendance de fond, avec une hausse de la vente des biens de seconde main de 4 % l’an dernier selon l’institut Xerfi. Les distributeurs d’électroménager ne s’y sont pas trompés et certains ont déjà adopté le reconditionné, à la suite des stars du web…

Le cercle vertueux de l’économie circulaire

L’économie circulaire est un moyen de limiter le gaspillage et l’impact environnemental (notamment sur les ressources naturelles) liés à la consommation de masse. Cette tendance, en forte hausse, fait certes du bien à la planète, car pour chaque produit d’occasion vendu, c’est un produit neuf en moins en circulation… mais l’occasion est également bénéfique pour le porte-monnaie des clients et l’économie en général. L’économie circulaire représente en effet 800 000 emplois, soit 3 % de l’emploi global, selon Emmanuelle Ledoux, directrice générale de l’Institut de l’Economie Circulaire.

Le phénomène est apparu avec l’application de vente entre particuliers Vinted, dont les ventes déjà nombreuses ont explosé avec la crise sanitaire. Le service comptabilise 30 millions d’utilisateurs en Europe et aux Etats-Unis, et a inspiré de nombreux autres acteurs. De plus en plus d’enseignes proposent des espaces de vente d’occasion, comme Gémo, Auchan ou Leclerc, et les sites de e-commerce ne sont pas en reste. La Redoute et Cdiscount ont tous deux lancé leur espace de vente de produits d’occasion.

Les smartphones en tête

Comme Back Market, le site qui a révolutionné le marché de la seconde main avec sa plateforme de vente de smartphones et ordinateurs reconditionnés. Les smartphones sont le premier bien acheté d’occasion aujourd’hui en France : plus de 2 millions en 2020, en hausse de 13 %, alors que le marché du neuf baissait de 6,5 %. Avantage : au contraire de l’occasion traditionnelle, le reconditionné propose un produit réparé et contrôlé, parfois même garanti.

L’équation est vite faite : la production d’un smartphone neuf représente l’équivalent de 44 kilos de CO2, contre… 4 kilos pour le même objet reconditionné. Et le potentiel est encore énorme, car l’Ademe estime à 30 millions le nombre d’appareils encore stockés… dans nos tiroirs !

Depuis peu, la plateforme s’est diversifiée et propose également d’occasion de grandes marques d’électroménager comme Bosch ou Dyson.

Electroménager et réparabilité

Le mouvement s’est en effet étendu aux produits électroménagers. Récemment, le réflexe du neuf a perdu du terrain au profit de la seconde main, sous réserve que le produit soit vérifié… et réparé. Collecte, valorisation, réparation, remise en circulation : ce sont les missions de réseaux comme ENVIE ou Emmaüs qui allient réinsertion et changement des modes de consommation.

Les enseignes, elles aussi, se sont adaptées. Sur le site de Boulanger, l’offre « Boulanger 2nd Life » propose aspirateurs, téléviseurs ou gros électroménager de démonstration, retournés ou un peu abîmés lors d’une livraison. Tous les produits sont remis en état par des professionnels et garantis 2 ans. Même principe chez Darty avec « Darty Occasion » qui a valorisé plus de 40 000 produits l’an dernier. Ou encore avec le site de réparation Murfy qui a lancé son offre de gros électroménager reconditionné : https://reconditionne.murfy.fr/.

Avec l’entrée en vigueur de l’indice de réparabilité ce mois-ci, la tendance n’est pas près de s’inverser, et les appareils vont voir leur vie se prolonger pour le plus grand bien de la planète !